Chute de cheveux, pourquoi les perd-on ? Traitements contre l’alopécie androgénétique

La chute de cheveux ou alopécie androgénétique

S’il est tout à fait normal de perdre ses cheveux jusqu’à une centaine de cheveux par jour, une chute plus importante traduit probablement une alopécie androgénique plus communément appelée calvitie. Un dégarnissage progressif du cuir chevelu souvent difficile à vivre mais qui aujourd’hui se traite parfaitement. Quelques explications pour bien comprendre cette chute de cheveux et tour d’horizon des solutions possibles.

Découvrez les activités du centre capillaire à Avignon qui a développé un processus de greffe capillaire efficace et durable. Le centre Natural Hair Transplant (NHT) se consacre exclusivement aux différents traitements médicaux et chirurgicaux de la perte de cheveux et de la calvitie. Son action principale s’organise autour de la greffe de cheveux, de la reconstruction de barbe, de sourcils et de cils. N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire en fin de page pour vos questions ou demander un bilan capillaire par nos meilleurs chirurgiens implant capillaire.

Alopécie androgénétique, une épreuve réelle

Si elle touche majoritairement des hommes de plus de 45 ans, la chute de cheveux peut concerner des personnes plus jeunes, des femmes et même des enfants. Le plus souvent liée à des facteurs génétiques autrement dit héréditaires, la calvitie peut être liée au stress, au tabac ou à une mauvaise hygiène de vie. Certains traitements médicaux au premier rang desquels la chimiothérapie peut causer en quelques semaines une alopécie totale des patients traités. La calvitie des hommes de 45-50 ans est liée aux changements hormonaux qui accompagnent l’andropause. Des études récentes ont en effet permis d’identifier une hormone, la DHT ou dihydrotestostérone dérivée de la testostérone, comme responsable de l’alopécie androgénétique.

Parce qu’elle touche à l’identité même de la personne concernée, la calvitie impose une réelle épreuve psychologique. La chevelure et la coiffure qui s’expose aux yeux de tous constituent en effet un marqueur important de la personnalité et de l’appartenance à un style. La chute de cheveux est vécue comme une perte d’identité voire comme une anormalité lorsqu’elle touche une personne jeune ou une femme. Elle entraine malheureusement une perte d’estime de soi et de confiance notamment en matière de séduction et expose la personne concernée à de cruelles plaisanteries. Il n’est pas rare de voir des personnes sombrer dans la dépression à cause de leur calvitie.

Perte de cheveux traitements existants

Disons-le clairement, les traitements médicaux disponibles actuellement permettent au mieux de freiner la perte de cheveux. Aucun produit miracle ne permet de stopper la calvitie et de favoriser une repousse généreuse. Qu’il s’agisse de produits naturels à base d’aloe vera ou d’huile de ricin voire de citron ou de molécules chimiques, les résultats sont rarement satisfaisants. Comme souvent, la chirurgie capillaire apporte la seule solution efficace et pérenne ! Parfaitement maîtrisée, la greffe de cheveux permet de traiter tous les types de calvitie chez l’homme comme la femme. Il s’agit ni plus ni moins que de redistribuer le capital naturel de bulbes sur l’ensemble du cuir chevelu. Dans tous les cas, les patients sont traités avec leurs propres bulbes. Concrètement, le chirurgien prélève des bulbes sur la couronne et la nuque, deux zones non concernées par la calvitie, pour les réimplanter dans les zones à regarnir. Chaque bulbe comportant 4 à 5 cheveux, cette redistribution offre d’excellents résultats. La greffe capillaire repose actuellement sur deux techniques :

– le prélèvement des implants cheveux un par un, méthode dite Follicular Unit Extraction (FUE) ;
– le prélèvement de bandelettes dans le cuir chevelu de la zone de prélèvement dit Follicular Unit Transplant (FUT).

Luter contre la chute de cheveux : traitement FUE ou FUT

Si la première permet de traiter les petites calvities, la seconde s’impose pour les cas les plus sévères. Le choix de l’une ou l’autre de ces techniques s’effectue après détermination du stade de la calvitie dans l’échelle de Norwood. A partir des states V ou VI, le chirurgien spécialiste recommandera une intervention de type FUT.

 

Echelle chute de cheveux, Echelle de Norwood, alopécie androgénétique
Echelle de Norwood, échelle chute de cheveux

 

Une chirurgie capillaire peu agressive

FUE ou FUT, la greffe capillaire s’effectue en ambulatoire sous anesthésie locale. Très minutieuse, la greffe de cheveux est une intervention peu agressive. De fait, le patient ne ressent aucune douleur significative : la suite opératoire d’une FUT ne donne généralement lieu qu’à une sensation de tiraillement sans plus tandis que les coutes liées à une FUE disparaissent en une dizaine de jours. Durant les deux premières semaines qui suivent l’intervention, le patient devra simplement éviter tout frottement ou pression sur son cuir chevelu afin de faciliter la cicatrisation et l’implantation capillaire définitives des greffons. Suite une période de perte de cheveux qui ne doit pas inquiéter outre mesure ! Elle précède la repousse définitive. Les zones de prélèvement retrouvent leur normalité entre 6 et 12 mois après l’intervention. Globalement la greffe capillaire offre la totalité de ses résultats au bout de huit mois. Et ceux-ci sont spectaculaires : les personnes traitées retrouvent leur joie de vivre en même temps qu’une excellente couverture capillaire ! La repousse s’effectue normalement et la couverture capillaire perdure même avec l’âge.

Greffe de cheveux, l’alopécie androgénétique, ne pas se résigner !

La greffe capillaire offre aujourd’hui une solution sérieuse pour tous ceux qui refusent de se résigner à la calvitie. Seules réelles alternatives à l’alopécie, les techniques FUE et FUT offrent une densité des zones de réimplantation telle que la délimitation entre ces dernières et les zones de prélèvement sont totalement invisibles. Les personnes greffées ont le sentiment de retrouver leur identité, leur style et leur image : le miroir n’est plus une épreuve ! On ne saurait trop conseiller aux personnes touchées par l’alopécie de consulter un spécialiste qui saura leur proposer une intervention adaptée. Une démarche bien plus efficace que celle qui consiste à se ruiner en lotions et compléments alimentaires à l’efficacité douteuse.

 

 

Vous le constatez, l’alopécie androgénétique n’est pas inéluctable. La solution existe et elle est particulièrement efficace. Les nombreuses personnes ayant déjà eu recours à une greffe de cheveux témoignent toutes de la qualité de vie qui est la leur après une intervention qui leur a rendu leurs cheveux. Pourquoi pas vous ? Une simple chirurgie de confort transformera votre alopécie androgénique en mauvais souvenir !

 

Chute de cheveux, pourquoi les perd-on ? Traitements contre l’alopécie androgénétique