fbpx

Thérapie cellulaire

La Mésogreffe de cellules souches

La mésogreffe est une alternative médicale intéressante dans le traitement de l’alopécie androgénique. Elle permet la régénération des tissus humains en exploitant le propre capital du patient. Celui-ci est à la fois donneur et receveur. Le principe est donc d’effectuer des micro-greffes dites « autologues » de cellules souches appliquées aux moyens de dispositifs médicaux stériles.

Ces cellules souches ont une capacité  d’auto renouvèlement et de différenciation. Celles ci sont prometteuses pour la thérapie cellulaire.

Les réservoirs de cellules souches sont présents au niveau du cuir chevelu à la racine du cheveu, le bulbe capillaire et le long de la gaine du cheveu sous la peau. Lorsque le cheveu entame sa phase de fin de vie, les cellules souches s’activent et vont fabriquer un nouveau bulbe capillaire. Ce processus est appelé néo-morphogénèse. A noter que le cheveu est le seul organe du corps humain à se renouveler complètement.

Dans le cas de l’alopécie androgénique, ce processus ralenti, les cellules souches s’inactivent et le follicule s’atrophie.


Rigenera™ d’Avaneo est un laboratoire mettant à disposition une méthode efficace dans la réparation de différents tissus endommagés et notamment dans le traitement de la perte des cheveux,  en permettant la récupération des cellules souches. En effet, les bulbes capillaires sont riches en cellules souches disposant de facteurs régénérateurs, cicatrisants et anti-inflammatoires.

Cette méthode s’adresse à un profil spécifique de patient, établi au préalable lors de la consultation avec le praticien. En effet, ce type de traitement est indiqué chez les hommes et les femmes n’ayant pas de problèmes de santé particuliers du cuir chevelu ou de la peau, souhaitant améliorer leur présentation esthétique, avec une perte de cheveux récente et peu évoluée. De cette façon, il est possible d’obtenir des résultats satisfaisants en une seule séance, et d’augmenter, selon Avaneo, la densité des cheveux d’environ 29% à 23 semaines.

Le prélèvement s’effectue simplement sous anesthésie locale et au moyen d’un punch de biopsie de 2mm au niveau du cuir chevelu. Cette zone de prélèvement sera déterminée de façon à être la plus discrète possible, sur l’arrière de la tête.

Le nombre de prélèvements dépend de la zone à traiter, ceux ci sont ensuite placés sur une grille permettant une sélection mécanique d’une durée de une à deux minutes. La filtration obtenue permet le passage de cellules inférieures à 50 microns, et ainsi obtenir un concentré de cellules souches qui permettent la régénérescence des follicules pileux. La solution est ensuite diluée dans du sérum physiologique.

Les micro-injections se font sur les zones à traiter à l’aide d’une fine aiguille à quelques millimètres seulement dans le cuir chevelu, suivant les principes de mésothérapie.

Thérapie cellulaire