Greffe de cheveux pour homme


Greffe de cheveux pour hommes

Greffe de cheveux pour homme

Greffe de cheveux pour homme

Au centre NHT EUROPE

Alopécie, alopécie androgénétique, calvitie… Vous ne parvenez pas à comprendre pourquoi vous perdez vos cheveux ? Ni ce qui cause leur chute ou la lenteur de leur repousse ?

Dans cet article, nous vous proposons de comprendre la calvitie, d’en savoir plus sur l’alopécie et ses différentes formes et ainsi sur la greffe de cheveux pour homme.

Qu’est-ce qu’une alopécie ? Une calvitie ? Existe-t-il plusieurs stades d’alopécie ? Quelles sont les différentes causes de calvitie/alopécie ? Pourquoi avoir recours à une greffe de cheveux ? Comment se déroule une première séance de consultation ? Enfin, quels traitements proposons-nous ?

Nous vous invitons à vous renseigner en parcourant ces quelques lignes afin de vous aider à faire un choix libre et éclairé quant à une éventuelle greffe de cheveux pour homme dans notre centre NHT (Natural Hair Transplant) Europe, à Avignon.

Qu’est-ce qu’une alopécie ?

Chaque jour, nous perdons des dizaines de cheveux. Et cette perte est généralement compensée par la pousse de nouveaux cheveux. Tout cela est le résultat du cycle pilaire, qui est un renouvellement permanent de la chevelure, tout au long de l'existence. La durée de ce cycle est de 3 à 4 ans pour les hommes et de 5 à 6 ans pour les femmes, cela signifie que les cheveux disparaissent tous les 4 ans pour les hommes et se renouvellent.

Toutefois, il arrive que les cheveux cessent de repousser, ou repoussent plus lentement et que finalement la quantité de cheveux perdus quotidiennement soit supérieure à la quantité de nouveaux cheveux : on parle alors d’alopécie.

La chevelure devient ainsi clairsemée et cela peut à terme occasionner une gêne, voire un complexe.

Une alopécie peut également toucher les sourcils ou encore la barbe.

Qu’est-ce qu’une calvitie ?

Une calvitie est une forme évoluée de l’alopécie, c’est le résultat d’une perte de cheveux de plusieurs mois ou années. L’alopécie androgénétique est la forme d’alopécie la plus fréquente, elle est responsable de la grande majorité des cas de perte de cheveux chez les hommes.

La calvitie et/ou l’alopécie androgénétique, apparaît en moyenne entre 20 et 35 ans, mais peut débuter plus tard. Elle se traduit par un recul progressif de la lisière des cheveux, en haut du front, ou par une perte des cheveux sur le sommet du crâne.

En fait, le processus peut être diffus diminuant la densité de cheveux sur le sommet du crâne, ou débuter par la partie postérieure en progressant vers le front ou inversement.  

Quel est votre stade d’alopécie ?

Il existe différents types d’alopécie. Comme indiqué précédemment, la plus fréquente est l’alopécie androgénétique héréditaire qui se traduit par une diminution de volume et une chute progressive des cheveux.

Pour connaître ou avoir une idée du stade de votre alopécie , vous pouvez vous référer à l’échelle dite de Norwood.

L’échelle de Norwood est basée sur une première échelle mise au point dans les années 50 par le Dr. James Hamilton.

Dans les années 70, le Dr. O’Tar Norwood modifie l’échelle d’Hamilton. Cette échelle permet de quantifier la progression de la perte de cheveux chez l’homme, en graduant la calvitie entre 1 et 7.

L’échelle de Norwood

  1. Au premier stade de la calvitie chez l’homme, les golfes frontaux-temporaux se dégarnissent.
  2. Au cours du deuxième stade, soit la calvitie de type II, le creusement continue et peut s’accompagner d’un éclaircissement du toupet.
  3. Ensuite, le phénomène s’intensifie : le creusement des golfes devient de plus en plus important, les cheveux de l’arrière du crâne peuvent commencer à disparaître entraînant la création d’un toupet postérieur.
  4. Pour la calvitie de type IV, on constate un creusement des golfes fronto-temporaux ainsi qu’un éclaircissement au niveau de la zone de toupet et du tourbillon.
  5. Le stade V présente les mêmes signes que la phase précédente avec deux zones alopéciques antérieures et postérieures qui ont tendance à confluer.
  6. Le stade suivant, donc le sixième, correspond au creusement postérieur du tourbillon (tonsure ou sommet du crâne).
  7. L’évolution de la calvitie chez l’homme se termine par une alopécie hippocratique : seules les couronnes basses de cheveux sur les tempes et la nuque sont visibles.

En fait cette classification n'a qu'un intérêt relatif car il existe des formes diffuses (DUPA : diffuse unpatterned alopecia) et des formes avec des localisations inhabituelles (BUPA : bald unpatterned alopecia) ; parfois la calvitie débute par le vertex et progresse ensuite vers l’avant ; ce qui est important est le caractère évolutif ou non de l’alopécie, son étendue et son origine.

Quelles sont les différentes causes de calvitie / alopécie ?

Les causes épigénétiques de la calvitie chez l’homme sont multiples et pas toujours retrouvées.

Pour certains d’entre vous, le stress peut être une des raisons à l'origine de la perte des cheveux, mais on peut aussi retrouver le tabac, les carences alimentaires ou encore un dysfonctionnement hormonal ; les perturbateurs endocriniens présents dans nos aliments ont sans doute aussi un rôle important.

Par ailleurs, l’hérédité est un facteur prédominant.

En effet, l’alopécie androgénétique touche environ 20% des hommes âgés de 20 à 22 ans et 50%, ou plus, des hommes à partir de 50 ans. Certains statistiques avancent les chiffres de 75 %.  La transmission des gènes alopéciques peut être effectuée par la mère ou par le père, ou par les deux . Les facteurs épigénétiques (alimentation, mode de vie) modifient l’expression du gène.

Il s'agit donc d'une affection multifactorielle avec un fond polygénique .

La détection précoce d’une prédisposition génétique à cette maladie est la meilleure façon de prévenir ou arrêter la perte prématurée des cheveux avec un traitement personnalisé.

C’est pourquoi, depuis le mois de Janvier 2020, nous utilisons dans notre centre NHT Europe, un prélèvement ADN qui permet pour les personnes concernées d'explorer l’alopécie androgénétique :

  • Détermination du ou des  chromosomes et des gènes responsables
  • Nature du dysfonctionnement
  • Evaluation de l’efficacité des traitements avant leur application

C’est un grand progrès qui nous permet de connaître de manière anticipée l’efficacité de tel ou tel autre traitement.

Pour les sujets jeunes, cela est fondamental, car il faut stabiliser l’alopécie avant de pratiquer une greffe; chez certains sujets une repousse importante de cheveux a pu être notée permettant de sursoir à une greffe.

Pourquoi avoir recours à une greffe de cheveux pour homme ?

Selon la gêne occasionnée par la perte de vos cheveux, vous pouvez être plus ou moins complexé

Lorsque la traduction psychologique de la perte des cheveux est très importante, il faut corriger cela par une greffe de cheveux.

Comme indiqué précédemment, les traitements médicaux permettent de stopper l'évolution de l'alopécie dans la majorité des cas. Aujourd'hui, avec les nouveaux traitements, nous arrivons à arrêter l'évolution de la calvitie dans 80% des cas. Dans 25% à 30% des cas, nous observons même des repousses importantes de cheveux, qui étaient inhabituelles avec les anciens traitements.

Pour rappel, ces traitements doivent être appliqués pendant de longues périodes;leur bénéfice disparaît à l'arrêt de leur application.C'est la principale différence comparée aux greffes . 

Ces traitements sont donc très importants pour les sujets jeunes, pour lesquels le potentiel évolutif de la calvitie est habituellement plus important que chez les personnes âgées.

Finalement, la seule option durable reste la greffe de cheveux, car les cheveux greffés persisteront alors que les traitements médicaux nécessiteront une application prolongée, tout au long de l'existence. En effet, dès leur arrêt, le processus alopécique reprend le dessus.

Les techniques actuelles permettent d'avoir des résultats très naturels et définitifs, avec une greffe de cheveux bien effectuée, par des équipes expérimentées. Elle vous permet de retrouver une chevelure  très naturelle, grâce à une greffe indétectable.

L’essentiel

Chez les sujets jeunes, le traitement doit être double:

-À la fois médical, pour stopper l'évolution et stabiliser l'alopécie ;

-et chirurgical avec une greffe de cheveux pour compenser les pertes de cheveux déjà occasionées.

Sans ce traitement médical, la calvitie continue d'évoluer, et l'amélioration psychologique du patient sera incomplète. La greffe de cheveux ne stoppe pas la chute de cheveux 

Comment se déroule la première séance de consultation pour une greffe de cheveux pour homme ?

Consultation avec le médecin

La première consultation médicale est une étape très importante. Elle est conduite par un des chirurgiens plasticiens experts de notre centre, qui évalue dans un premier temps l'ensemble des paramètres : votre état de santé grâce à un questionnaire médical qui prend note de vos traitements éventuels, pathologies, antécédents familiaux... Dans notre centre NHT Europe, à Avignon, nous mettons un point d’honneur à rendre cette séance la plus complète possible.

Lors de cette première séance, nous sommes à votre écoute, pour bien analyser vos besoins et vos attentes . L’objectif principal est de vous orienter vers l’élaboration d’un projet cohérent et réaliste.

Nous vous informons de l'ensemble des différentes techniques disponibles et des solutions médicales ou chirurgicales .

Puis, nous examinons en détail le degré de votre calvitie, la qualité de votre cuir chevelu, sa souplesse, sa densité capillaire, la texture, le diamètre de vos cheveux. Le but est également d’étudier, c’est primordial, la zone donneuse (zone de prélèvement), notamment son étendue, mais aussi sa densité, c'est-à-dire le nombre d'unités folliculaires par centimètre carré, et le nombre moyen de cheveux par unité folliculaire (greffons avec 1, 2, 3, ou 4 cheveux). C'est un examen essentiel, pour évaluer avec précision le nombre de greffons prélevables sur cette zone, sans altérer son aspect. 

Ensuite, avec ce nombre de greffons disponibles, et les besoins de votre zone receveuse, nous pouvons élaborer une stratégie cohérente, et trouver un traitement médical ou chirurgical, adapté à votre situation.

 Lors de cette première séance de consultation, nous essaierons de trouver le plan de traitement le plus adapté. Nous n’influençons aucun de nos patients et prenons en compte chaque élément qui nous semble crucial dans le cadre d’une greffe de cheveux. Nous pourrons être en mesure de contre-indiquer une greffe de cheveux en fonction des résultats de vos examens médicaux, ou face à une demande irréaliste.

Quels traitements proposons-nous au sein de notre clinique ?

Nous proposons tous les traitements, les plus efficaces. Il peut s’agir de traitements médicaux ou de traitements chirurgicaux.

Parmi nos traitements chirurgicaux, l’implantation folliculaire FUE (Follicular Unit Extraction) du cheveu est optimale. Rapide, économique et pratiquement indolore, cette technique est souvent bien connue du grand public car elle présente de nombreux avantages, notamment le caractère naturel de ces résultats lorsqu'elle est bien exécutée.Cependant, elle nécessite une tonte des cheveux sur  la zone de prélèvement à 1 mm de longueur.

La FUE permet de densifier la chevelure de manière naturelle et sans cicatrice. Une unité folliculaire (ou greffon) est composée de 1 à 4 cheveux. Le prélèvement des greffons se fait à l’aide de micro-punchs de 0.6 à 0.9 mm de diamètre.

Grâce à cette technique, il est possible de faire des séances durant lesquelles 4000 greffons (de 6000 à 10000 cheveux) peuvent être transplantés pour obtenir une densité optimale en une séance.

La vérification préalable de la densité de cheveux sur la zone de prélèvement est indispensable pour déterminer le nombre de greffons disponibles (pourcentage d’unités folliculaires par centimètre carré prélevé rendant le prélèvement invisible).

Analyse de la densité capillaire

Rasage à minima sur la zone occipitale afin de mesurer la densité de votre zone donneuse

 

L’absence de cicatrices ainsi que la préservation du capital de cheveux de la zone donneuse sont les avantages de la FUE et cette technique est donc très privilégiée.

Lors de la séance de greffe de cheveux : la première partie consiste à prélever des greffons (sur les zones donneuses) avant de les réimplanter sur les zones choisies (receveuses).

Avec la technique FUE : le prélèvement ne laisse aucune cicatrice ou trace visible sur le patient.

Au fil du temps, et grâce aux évolutions techniques et scientifiques, la greffe de cheveux FUE s’est modernisée. N’hésitez pas à vous renseigner sur notre centre qui est à la pointe de la technologie. En cliquant sur les liens suivants, vous pourrez vous renseigner sur nos différents traitements :

Le centre NHT Europe propose également des traitements médicaux moins invasifs qui vous permettront de limiter la chute de vos cheveux. Pour vous renseigner, n’hésitez pas à vous rendre sur les rubriques suivantes de notre site :

Résultats avant / après

Ligne capillaire du front FUE 1800 greffons résultat avant / aprèsRésultat avant / après
Écoutez nos podcasts

Contactez le Centre
NHT EUROPE