Chute et repousse des cheveux


CHUTE ET REPOUSSE DES CHEVEUX

Chute et repousse des cheveux

Chute et repousse des cheveux

Au centre NHT EUROPE

La chute de cheveux est un phénomène qui peut concerner toute la population, sans distinction d’âge ou de sexe, et qui peut vous complexer. Perte de densité des cheveux, recul de la ligne d’implantation, de la ligne frontale, baisse de la densité capillaire sur le sommet du crâne; à terme, la calvitie peut créer des zones dépourvues totalement de poils dans les situations les plus évoluées.

Auparavant difficile à traiter, la calvitie n’est plus un tabou aujourd’hui et elle peut être prise en charge de son commencement à son évolution, jusqu’à recréer une chevelure grâce à la chirurgie, lorsqu’elle est très avancée.

Bien que vue comme une affection concernant les seniors, l’alopécie peut toucher tout le monde, à tout âge. Elle commence généralement à 25 ans et peut évoluer rapidement si elle n’est pas traitée.  

Mieux comprendre la calvitie et les solutions qui existent.

  • Quelles sont les causes de la calvitie ?
  • Quelle est l’évolution des traitements ?
  • À quel âge peut-on être traité ?
  • En quoi consiste les prélèvements ADN ?
  • Quels sont les traitements proposés ?

Quelles sont les causes de la perte et chute de cheveux ?

La perte et chute de cheveux peut avoir différentes causes, traitements médicaux, stress, génétique, pathologie du cuir chevelu ou de la peau… C’est un problème ayant de multiples causes pour la même conséquence : la perte excessive de cheveux.

Chez NHT Europe nous accordons une importance particulière à l’origine de votre calvitie, en effet, pour proposer un traitement efficace et avoir un résultat optimal, il est indispensable d’en comprendre la cause.

Nos spécialistes distinguent ainsi plusieurs causes :

L’alopécie héréditaire due aux gènes que l’on nomme « androgénétique », elle est la cause la plus courante. Par ailleurs, chez NHT Europe nous proposons une analyse du génome par prélèvement ADN, grâce à cette technique, il est possible d’analyser l’ensembles des chromosomes, de localiser les gènes responsables et d’identifier les dysfonctionnements ; les résultats sont obtenus en 5 semaines et permettent de savoir quel traitement sera efficace et s’il entrainera des effets secondaires.

Les carences en fer, les dysfonctionnements hormonaux thyroïdiens ou des hormones sexuelles, le déficit en vitamine D peuvent également causer une alopécie.

Une autre origine peut être l’alopécia areata, cette pathologie se traduit par la perte de poils par zones localisées, elle peut affecter tout le corps mais se trouve généralement sur la barbe et le cuir chevelu ; elle est spontanément régressive en moins d’un an mais peut s’étendre sur tout le corps, alopecia universalis.

Autres causes :

Le stress dont le rôle est difficile à évaluer

La trichotillomanie (manie de s’arracher des cheveux).

Les traitements médicaux lourds et notamment la chimiothérapie peuvent également provoquer des chutes de cheveux et parfois ceux-ci ne repoussent pas naturellement de façon aussi dense qu’avant ou avec la même couleur.

Enfin, les alopécies cicatricielles peuvent aussi être traitées, qu'elles soient secondaires à des traumatismes ou à des affections dermatologiques inflammatoires qui empêchent la repousse naturelle du poil. Une greffe de cheveux ne peut être envisagée qu’une fois le processus inflammatoire stoppé.

Chez NHT Europe nos spécialistes cherchent à comprendre l’origine de votre calvitie pour vous proposer un traitement adapté.

Les causes de la chute des cheveux

Alopécie androgénétique

L’essentiel

En résumé, il existe plusieurs types d’alopécie :

Les alopécies non cicatricielles :

  • L’alopécie androgénétique, la plus fréquente
  • Les dysfonctionnements thyroïdiens
  • La carence en fer et vitamine D
  • Alopecia areata
  • Effluvium télogène (stress)
  • Effluvium anagène (chimiothérapie)
  • Divers : par traction (trichotillomanie)

Les alopécies cicatricielles :

  • Les cicatrices traumatiques, de brûlure, chirurgicales, post radiothérapie
  • Les affections dermatologiques inflammatoires :
  • Lupus discoïde
  • Lichen planopilaris
  • FFA Frontal Fibrosis Alopécia
  • Folliculite décalvante
  • Pseudo pelade de Brocq

Avant d’envisager une greffe de cheveux, il faut savoir différencier toutes ces affections et s’assurer que la situation est stabilisée.

Une affection inflammatoire évolutive est une contre-indication à la greffe.

L’évolution des traitements de la perte de cheveux

Pendant de longues années, les traitements pour lutter contre la perte excessive de cheveux et pour favoriser la repousse paraissaient insuffisants : aucun changement de présentation, et des contraintes importantes.

Ainsi, le processus de la calvitie est aujourd’hui mieux compris et également mieux traité. En évolution permanente, les recherches ont permis de comprendre les mécanismes de l'alopécie et faciliter la repousse des cheveux. Encore impossible il y a quelques années, la repousse des cheveux est maintenant accessible.

Le traitement PRP (Plasma Riche en Plaquettes) a fortement participé à redorer l’image des traitements contre l’alopécie. En effet, cette technique innovante, apparue dans les années 2000, a permis de démontrer l’efficacité des traitements contre la perte excessive de cheveux. Le PRP consiste à injecter un concentré de plaquettes, qui contiennent des facteurs de croissance naturels, dans le cuir chevelu au niveau des follicules, pour stimuler la repousse des cheveux. Traitement superficiel réalisé en mésothérapie, il est peu invasif et a montré des résultats probants mais doit être répété régulièrement.

À l’heure actuelle, différents traitements médicaux existent:

  • facteurs de croissance issus des plaquettes sanguines ou de cellules souches prélevées dans le cordon ombilical
  • mésothérapie avec facteurs vitaminiques ou sels minéraux nécessaires à la croissance des cheveux
  • stimulation du cuir chevelu, luminothérapie par LED ou diodes laser
  • lotions personnalisées après analyse ADN

À quel âge la chute de cheveux peut-elle être traitée ?

La calvitie est plus fréquente chez les hommes âgés (75% des hommes après 50 ans) mais la réalité nous montre qu’à partir de 18 ans, une calvitie, notamment androgénétique, peut commencer à apparaitre. Elle évolue d’ailleurs souvent plus rapidement entre 20 et 30 ans. Ce type d’alopécie précoce a une dimension psychologique forte chez les sujets jeunes qui demandent souvent un traitement immédiat.

Si l’alopécie évolue plus facilement entre 20 et 30 ans, par la suite elle ralentit généralement son évolution. C’est donc avant cette période qu’il est nécessaire de commencer les traitements. En effet, ceux-ci vont permettre de limiter la perte des cheveux.

Il faut stabiliser le processus alopécique avant de réaliser une greffe de cheveux, c'est un point capital.

Traitements contre la chute des cheveux

Alopécie cicatricielle

Des prélèvements d’ADN pour un traitement optimal

NHT Europe vous propose un prélèvement d’ADN avec analyse du génome. Ce test novateur est encore peu proposé malgré sa pertinence. Très récent, nous le proposons depuis Janvier 2020.

En 5 semaines vous disposez des résultats et ceux-ci vont nous permettre de mieux comprendre la situation.

Ce prélèvement nous permet d’étudier l’ensemble des gènes mis en cause dans l’alopécie et ainsi connaître les gènes responsables de la chute de cheveux et la nature du dysfonctionnement.

Les autres traitements habituels :

La calvitie peut être traitée par différents moyens et NHT Europe vous propose une gamme de solutions adaptées à vos attentes et votre santé.

La procédure FUE (Follicular Unit Excision) est une technique chirurgicale qui consiste à prélever grâce à de micro-punchs circulaires, adaptés à la taille du follicule, des cheveux, un par un, pour les réimplanter dans votre cuir chevelu sur les zones concernées. Cette technique ne laisse pas de cicatrice et a su démontrer son efficacité. Contrairement à la technique FUT (par bandelettes), celle-ci permet au médecin de prélever les greffons un par un pour garder leur qualité et ainsi offrir un résultat optimal et durable de la greffe de cheveux.

N'hésitez pas à consulter notre rubrique « traitements chirurgicaux » pour en savoir plus, en cliquant ici.

Cependant des traitements existent pour traiter l’alopécie sans passer par la chirurgie.

Dans les traitements les plus communs, nos spécialistes proposent le PRP, occupe une place privilégiée  ainsi que des lotions préconisées par les résultats de l’analyse du génome.

Les traitements classiques de l'alopécie sont à ce jour moins performants 

En lotion, le minoxidil (Rogaïne) peut être appliqué sur le cuir chevelu pour stimuler la pousse du cheveu. Avec ce traitement, celui-ci s’épaissit et pousse ; ce traitement accélère le cycle des cheveux, en déclenchant ainsi un nouveau cycle du follicule (chute des cheveux en fin de cycle, effet shedding). Cette technique ne montre des résultats qu’après 6 mois de traitement. Son efficacité est inconstante ; ce que confirme l'analyse du génome qui ne recommande pas systématiquement cette molécule. 

Le finastéride (Propécia) est une molécule qui peut également être proposée dans le traitement de la calvitie. Celui-ci est conseillé pour stabiliser une calvitie et peut même permettre la croissance de nouveaux cheveux. En comprimé, ce traitement est à prendre sur la durée. Cette molécule existe aujourd’hui en lotion pour application locale, avec une action locale et une moindre concentration dans le sang. Là aussi, il n'est pas toujours recommandé aprés analyse du génome.

Ce traitement, inhibiteur de la 5α réductase de type 1, peut avoir des répercussions sur la fonction sexuelle masculine, diminution de la libido, de l’érection, de la concentration du sperme en spermatozoïdes ; il est donc à éviter lorsqu’un couple envisage un nouvel enfant et est contre-indiqué chez la femme en âge de procréer.

Certains compléments alimentaires sont efficaces pour combattre la calvitie :

Une étude réalisée en Inde, a récemment montré des améliorations nettes de la chevelure grâce à l’utilisation de ces complexes vitaminiques.

De très nombreux laboratoires en proposent, mais nous ne pouvons pas tous les citer. (Luxéol, Forcapil et Nutrafol, etc...)

Le prélèvement d’ADN fournit plus de précision en permettant une complémentation sélective, en vitamines ou sels minéraux.

La stimulation lumineuse a également fait ses preuves sur la perte de cheveux. NHT Europe peut vous guider dans le choix des dispositifs à acquérir auprés des fabricants. 

Plusieurs dispositifs existent sur le marché :

  • Capillus 272, 82, 202
  • Laser Cap
  • Théradome

Ceux sont des casques équipés de laser ou de LED qui vont stimuler la repousse des cheveux. Ce traitement est non définitif, il doit donc être utilisé régulièrement pour être efficace, son arrêt entraîne l’arrêt des effets souhaités.

L'essentiel

Equipe importante présente et disponible pour des greffes importantes (6000 greffons ou plus).

Training permanent et réévaluation fréquente des procédures.

Traitements médicaux plus efficaces, notamment grâce à l'étude du génome.

Contactez le Centre
NHT EUROPE